• ➤ La rhétorique de l'État Islamique pour contrer les théories du complot

    Cet article est la traduction de Conspiracy Theory Shirk, paru dans le numéro 9 du magazine Dabiq, l’organe de propagande de l’État Islamique.

    Inquiet devant la multiplication des théories attribuant sa création et son financement aux puissances occidentales et à leurs alliés moyen-orientaux, l’État Islamique a décidé de contre-attaquer avec cet article, qui taxe d’ « idolâtrie » les théories du complot et leurs adeptes.

     

    ➤ La rhétorique de l'État Islamique pour contrer les théories du complot

    [Légende originale:] Le raid béni contre les tours jumelles à New York

     

    Télécharger l'article en pdf

      

    L'idolâtrie des théories du complot

     

    {Quand Nous voulons une chose, Notre seule parole est : "Sois". Et, elle est} [Sourate An-Nahl: 40].(*) {Il est le Créateur des cieux et de la terre à partir du néant. Lorsqu’Il décide une chose, Il dit seulement: «Sois», et elle est aussitôt} [Sourate Al-Baqarah: 117]. {Et c’est Lui qui a créé les cieux et la terre, en toute vérité. Et le jour où Il dit: « Sois! » Cela est, Sa parole est la vérité. A Lui, [seul,] la royauté, le jour où l’on soufflera dans la Trompe. C’est Lui le Connaisseur de ce qui est voilé et de ce qui est manifeste. Et c’est Lui le Sage et le Parfaitement Connaisseur} [Sourate Al-An’ām: 73]. {Quand Il veut une chose, Son commandement consiste à dire: «Sois», et c’est} [Sourate Yāsīn: 82].

    {C’est Lui qui détient les clefs de l’Inconnaissable. Nul autre que Lui ne les connaît. Et Il connaît ce qui est dans la terre ferme, comme dans la mer. Et pas une feuille ne tombe qu’Il ne le sache. Et pas une graine dans les ténèbres de la terre, rien de frais ou de sec, qui ne soit consigné dans un livre explicite} [Sourate Al-An’ām: 59]. {Dis: « Je ne détiens pour moi-même ni profit ni dommage, sauf ce qu’Allah veut. Et si je connaissais l’Inconnaissable, j’aurais eu des biens en abondance et aucun mal ne m’aurait touché. Je ne suis, pour les gens qui croient, qu’un avertisseur et un annonciateur »} [Sourate Al-A’rāf: 188]. {Dis: « Nul de ceux qui sont dans les cieux et sur la terre ne connaît l’Inconnaissable, à part Allah ».} [Sourate An-Naml: 65]. {[Mon Seigneur] le Connaisseur de l’Inconnaissable. Rien ne Lui échappe fût-il du poids d’un atome dans les cieux, comme sur la terre. Et rien n’existe de plus petit ni de plus grand, qui ne soit inscrit dans un Livre explicite} [Sourate Saba’: 3]. {Ou bien détiennent-ils l’Inconnaissable pour le mentionner par écrit? Ou cherchent-ils un stratagème? Mais ce sont ceux qui ont mécru qui sont victimes de leur propre stratagème} [Sourate At-Tūr: 41-42].

    {Dis-[leur]: « Je ne vous dis pas que je détiens les trésors d’Allah, ni que je connais l’Inconnaissable, et je ne vous dis pas que je suis un ange. Je ne fais que suivre ce qui m’est révélé. »} [Sourate Al-An’ām: 50]. {Dis: « Si c’était vous qui possédiez les trésors de la miséricorde de mon Seigneur, vous lésineriez, certes, de peur de les dépenser. » Et l’homme est très avare} [Sourate Al-Isrā’: 100]. {Possèdent-ils les trésors de ton Seigneur? Ou sont-ils eux les maîtres souverains?} [Sourate At-Tūr: 37].

    Le pouvoir, la connaissance, et la propriété absolus sont des attributs qui n'appartiennent qu'à Allah (ta’ālā [ndt: qu’il soit glorifié]). Ceci a toujours été la foi des musulmans depuis que le père de l'humanité – Adam (‘alayhis-salām [ndt: que la paix soit sur lui]) – a marché sur la terre, et il en sera toujours ainsi jusqu'à ce que le dernier croyant rende son dernier souffle, peu avant l'Heure. Allah (ta’ālā) seul connaît les plus infimes détails de tout ce qui est, contrôle tous les événements, et possède chaque particule atomique. Même les païens de la Jāhiliyyah [ndt: concept d’ignorance de Dieu] dans la péninsule arabique ne doutaient pas que seul Allah possédait le pouvoir, la connaissance, et la propriété absolus, mais ils commettaient le péché d’idolâtrie, et ce de nombreuses façons, comme d’attribuer une connaissance partielle des choses cachées aux devins, d’assigner des parts de leurs champs et de leurs troupeaux à des idoles, ou de prétendre que leurs idoles possédaient une certaine influence pour intercéder en leur faveur. Et prétendre que leurs idoles, leurs devins et leurs rois possédaient le pouvoir, la connaissance, et la propriété absolus, ou quasi-absolus, c’en était plus que même la fitrah [ndt: foi innée] corrompue des jāhiliyyīn ne pouvait tolérer.

    Malheureusement, cette attitude shirkī [ndt: idolâtre] (à la fois mineure et majeure) est entrée dans les cœurs et les esprits de nombreux dirigeants, érudits et prêcheurs se prétendant « musulmans » - en imitant ainsi les nationalistes arabes avant eux – quand on les a vus commencer à décrire les ennemis de l’Islam avec des attributs très proches de ceux de la rubūbiyyah (la qualité de seigneur d’Allah). Pour eux, les kuffār [ndt: mécréants] possédaient une connaissance, un pouvoir et une propriété quasi-absolus, leur permettant de planifier et d’exécuter n’importe quelle conspiration de grande ampleur qui leur conviendrait. C’est presque comme s’ils s’attribuaient la faculté de créer avec le mot « sois »! Leur malignité est devenue plus apparente dans les questions relatives au jihād.

    Au cas où quelqu’un désirerait entreprendre le jihād, ces dirigeants lui diraient que le jihād est désormais une conspiration pour éliminer les jeunes musulmans sincères, en laissant ainsi les terres musulmanes aux laïques. Au cas où quelqu’un souhaiterait rejoindre un jihād jamā’ah [ndt: groupe jihadiste], ils lui diraient que ces groupes sont des créations des kuffār pour protéger des intérêts kāfir. Si des actions de jihād – comme celles du 11 septembre – étaient menées contre les kuffār, ils prétendraient que ces actions sont des conspirations des kuffār pour justifier leur agression contre les musulmans. Si un chef mujāhid [ndt: combattant engagé dans le jihād] professait la shahādah [ndt: profession de foi musulmane qui proclame l’unicité de Dieu], ils diraient que les kuffār l’ont utilisé et ont eu besoin de se débarrasser de lui avant qu’il ne décide de dévoiler la « conspiration » à laquelle il aurait soi-disant pris part.

    Au cas où les mujāhidīn libéreraient un territoire occupé par les kuffār, ils diraient que les kuffār leur ont permis d’agir ainsi, car les intérêts kāfir nécessitaient une guerre prolongée. Si les mujāhidīn annonçaient la création d’un État Islamique, ils diraient que les kuffār ont aidé à son établissement pour justifier leur ingérence continuelle dans les affaires musulmanes. Et donc, si l’on se fie à ces théoriciens, quasiment tous les événements du monde sont liés d’une façon ou d’une autre aux kuffār, à leurs agences de renseignement, à leur recherche, leur technologie, et leurs co-conspirateurs!

    Les théories du complot sont ainsi devenues une excuse pour abandonner le jihād, pour éprouver une grande crainte envers les kuffār, pour rejeter les obligations de la bay’ah [ndt: serment d’allégeance à un chef], et pour poursuivre la Dunyā [ndt: le monde matériel, par opposition au monde spirituel], tout ceci au nom d’une soi-disant « conscience politique ».

    L’un des pires aspects de ces théories est qu’elle ne réclament aucune preuve, mais seulement des « déductions » stupides. Et ce qui est encore pire, la plupart de ces théoriciens du complot sont eux-mêmes impliqués dans de véritables conspirations kāfir! Nous voyons les Sahwah irakiens [ndt: des milices sunnites irakiennes financées par l’armée américaine] qui se battent aux côtés de l’armée irakienne – et qui sont ouvertement soutenues par l’Iran – tout en prétendant que les mujāhidīn sont des agents de l’Iran! On peut voir les différentes factions Sahwah qui cèdent ouvertement des territoires au régime Nusayrī [ndt: alaouite], tout en prétendant que les mujāhidīn coopèrent avec le régime Nusayrī! On peut voir les différentes factions Sahwah qui discutent ouvertement et publiquement avec le Qatar, la Turquie, les Āl Salūl [ndt: terme péjoratif pour la famille royale d’Arabie Saoudite] et les américains pour préparer leurs plans de coopération contre l’État Islamique, tout en prétendant que les muhājirīn [ndt: combattants chiites] et ansār [ndt: ansār-al-islam, un groupe salafiste qui a intégré l’État Islamique] sont alliés et sont des agents de pays étrangers! On peut voir la Coalition Nationale Syrienne qui envisage de rencontrer le régime Nusayrī, tout en prétendant que l’État Islamique se bat dans l’intérêt de ce régime!

    La rhétorique de l'État Islamique pour contrer les théories du complot

    [Légende originale:] L'apostat et ancien chef du Conseil National Syrien

    Nul besoin de preuve pour conclure à une conspiration; le désir et la stupidité sont suffisants. Et lorsque la coopération avec les kuffār contre les musulmans devient clairement publique, cela devient subitement « maslahah » ( pour la « bonne » cause). C’est « maslahah » de coopérer avec les américains contre l’État Islamique, et non pas une conspiration de kufr et de la traîtrise! C’est « maslahah » de coopérer avec ces factions soutenues par les tawāghīt [ndt: dirigeants qui ne suivent pas les lois islamiques] et les croisés contre l’État Islamique, et non pas une déviance ni de l’apostasie! C’est « maslahah » d’avancer sous la protection des avions des croisés et des apostats contre l’État Islamique, et non pas une porte qui ouvre sur les tréfonds de l’enfer! C’est « maslahah » d’utiliser les mots « loi laïque », « état laïque », et « auto-détermination », et non pas de la soumission aux demandes de ceux qui soutiennent les croisés et les apostats!

    La croyance extrême dans les théories du complot varie entre l’idolâtrie mineure et l’idolâtrie majeure, en fonction du degré de puissance, de connaissance et de propriété que les croyants en ces théories attribuent aux kuffār.

    Celui qui réinterpréterait l’histoire des musulmans en accord avec les théories du complot de ces théoriciens se rendrait coupable d’une grave déviance. Il suffit de demander à ces théoriciens si les musulmans ont pu établir un état puis s’étendre uniquement par la grâce des empires perses et romains? Les musulmans étaient-ils des agents des perses et des romains durant les guerres qui ont opposé les deux empires rivaux? Les faux prophètes et les dirigeants qui s’opposaient au zakāh [ndt: impôt religieux, l’un des cinq piliers de l’islam] étaient-ils secrètement des non-arabes qui auraient appartenu à une race étrangère? La réponse à toutes ces questions est indubitablement négative. Et le monde a-t-il changé dans le sens où ces vastes conspirations auraient pu se développer et prendre le contrôle du monde? La réponse est non. {Or, jamais tu ne trouveras de changement dans la règle d’Allah et jamais tu ne trouveras de déviation dans la règle d’Allah} [Fātir: 43].

    Et on demande à ces théoriciens du complot: comment s’expliquent ces versets à la lumière de ces vastes théories du complot?

    {Tous ne vous combattront que retranchés dans des cités fortifiées ou de derrière des murailles. Leurs dissensions internes sont extrêmes. Tu les croirais unis, alors que leurs cœurs sont divisés. C’est qu’ils sont des gens qui ne raisonnent pas} [Al-Hashr: 14]. Ce verset explique que les kuffār peuvent apparaître unis, mais que leurs cœurs sont en fait remplis d’animosité et d’inimitié les uns pour les autres. Et cette haine se manifeste parfois dans leurs actions. Comment des conspirations extrêmement vastes peuvent-elles s’accomplir si leurs membres sont si divisés?

    {Et les Juifs disent: « Les Chrétiens ne tiennent sur rien» et les Chrétiens disent: «Les Juifs ne tiennent sur rien », alors qu’ils lisent le Livre! De même ceux qui ne savent rien [i.e. les mushrikīn [ndt: les polythéistes]] tiennent un langage semblable au leur...} [Al-Baqarah: 113]. Ce verset explique que l’animosité et l’inimitié qui existent entre les différentes religions kufrī se manifestent dans les paroles.

    {N’as-tu pas vu les hypocrites disant à leurs confrères qui ont mécru parmi les gens du Livre: « Si vous êtes chassés, nous partirons certes avec vous et nous n’obéirons jamais à personne contre vous; et si vous êtes attaqués, nous vous secourrons certes ». Et Allah atteste qu’en vérité ils sont des menteurs. S’ils sont chassés, ils ne partiront pas avec eux; et s’ils sont attaqués, ils ne les secourront pas; et même s’ils allaient à leur secours, ils tourneraient sûrement le dos; puis ils ne seront point secourus} [Al-Hashr: 11-12]. Ce verset explique que les alliés hypocrites des kuffār sont trop peu fiables pour exécuter les ordres des kuffār. Alors comment se peut-il que leurs vastes conspirations aient pu demeurer intactes durant des décennies et des siècles? {Et de ceux qui disent: « Nous sommes chrétiens », Nous avons pris leur engagement. Mais ils ont oublié une partie de ce qui leur a été rappelé. Nous avons donc suscité entre eux l’inimitié et la haine jusqu’au Jour de la Résurrection. Et Allah les informera de ce qu’ils faisaient} [Al-Mā’idah: 14]. Ce texte explique la grande haine partisane qui habite les différents partis chrétiens.

    {Et certes, ce qui a été descendu vers toi de la part de ton Seigneur va faire beaucoup croître parmi eux [les juifs] la rébellion et la mécréance. Nous avons jeté parmi eux l’inimitié et la haine jusqu’au Jour de la Résurrection. Toutes les fois qu’ils allument un feu pour la guerre, Allah l’éteint} [Al-Mā’idah: 64]. Ceci explique la grande haine partisane que les divers partis juifs éprouvent les uns pour les autres.

    {Ceux auxquels le Livre a été apporté ne se sont disputés, par agressivité entre eux, qu’après avoir reçu la science} [Āl ‘Imrān: 19]. {Ils ne se sont divisés qu'après avoir reçu la science et ceci par rivalité entre eux} [Ash-Shūrā: 14]. Ces deux versets expliquent la division et les divergences entre les juifs et les chrétiens, et l’animosité présente entre les deux religions et leurs sectes.

    {(Rappelle-toi) quand Allah dit: « Ô Jésus, certes, Je vais mettre fin à ta vie terrestre, t’élever vers Moi, te débarrasser de ceux qui n’ont pas cru et mettre jusqu’au Jour de la Résurrection, ceux qui te suivent au-dessus de ceux qui ne croient pas ... »} [Āl ‘Imrān: 55]. Ibn Zayd (rahimahullāh [ndt: que la miséricorde d’Allah soit sur lui]) a expliqué ce verset ainsi: « Il n’y a aucune terre habitée par les chrétiens, à l’Est comme à l’Ouest, où ils ne soient pas au-dessus des juifs. Les juifs sont humiliés dans tous les pays. » [Tafsīr at-Tabarī]. Et ceci malgré le kufr des chrétiens. Mais parce que les chrétiens n’ont pas insulté le Prophète ‘Īsā [ndt: Jésus] (‘alayhis-salām) ni accusé sa mère vertueuse d’avoir péché, il leur a été donné de pouvoir humilier les juifs qui ont insulté ‘Īsā et calomnié Maryam [ndt: Marie].

    {Où qu’ils se trouvent, ils sont frappés d’avilissement, à moins d’un secours providentiel d’Allah ou d’un pacte conclu avec les hommes. Ils ont encouru la colère d’Allah, et les voilà frappés de malheur} [Āl ‘Imrān: 112]. Al-Hasan (rahimahullāh) a expliqué ce verset ainsi: « Cette Ummah [ndt: communauté musulmane] a submergé les juifs tandis que les Majūs [ndt: mages, les zoroastriens] collectaient la jizyah [ndt: impôt imposé aux non-musulmans] auprès des juifs » [Tafsīr at-Tabarī]. Ce verset explique que les juifs sont toujours humiliés et soumis. L’état juif lui-même a été établi pour les juifs avant tout par les croisés britanniques. Et si les juifs ont pu prendre le contrôle des tawāghīt arabes, c’est grâce aux relations entre les juifs et les croisés et à la déchéance des apostats arabes.

    Ainsi, lorsqu’on examine l’histoire et les événements actuels, il faut comprendre ce qui suit:

    1) La connaissance, le pouvoir et la propriété des kuffār sont faibles et limités. Ils ne voient pas tout, n’entendent pas tout, ne savent pas tout, ne contrôlent pas tout, ni ne possèdent tout, comme certains individus tentent de les décrire. Quiconque croit ceci est tombé dans l’idolâtrie.

    2) La seule conspiration ancienne mentionnée dans le Qur’ān est celle d’Iblīs [ndt: Satan] le maudit. Allah (ta’ālā) a dit à propos de ce complot: {la ruse du Diable est, certes, faible} [An-Nisā’: 76]. De même, les complots des alliés du Diable sont encore plus faibles. Au contraire, ils sont les jouets du complot d’Allah contre eux.

    3) Les kuffār sont divisés, éprouvent de l’animosité et de l’inimitié les uns pour les autres, usent de violence entre eux, s’humilient et se dégradent les uns les autres, et pourtant ils s’unissent contre les musulmans, leur ennemi commun. {Ô les croyants! Ne prenez pas pour alliés les Juifs et les Chrétiens; ils sont alliés les uns des autres} [Al-Mā’idah: 51]. {Et ceux qui n’ont pas cru sont alliés les uns des autres} [Al-Anfāl: 73]. Mais l’unité des kuffār est fragile et superficielle. À l’unité succède souvent la division, et ils se trahissent les uns les autres.

    4) Il ne fait pas de doute que les kuffār manigancent des conspirations, mais ces complots sont faibles en raison des liens fragiles qui unissent les kuffār entre eux, du manque de fiabilité et de la lâcheté de leurs alliés et agents hypocrites, de la peur des kuffār pour les musulmans qui est plus grande que la peur qu’ils éprouvent pour Allah, et de la peur qu’éprouvent les kuffār pour la mort et leur amour de la Dunyā.

    5) Leurs véritables conspirations peuvent être prouvées matériellement, et ne reposent pas sur des déductions sans fondement - {conjecturant sur leur mystère} [Al-Kahf: 22]. {alors qu’ils n’en ont aucune science: ils ne suivent que la conjecture, alors que la conjecture ne sert à rien contre la vérité} [An-Najm: 28]. Le fait que les mujāhidīn et les deux camps kāfir aient un ennemi commun et des intérêts convergents ne signifie pas forcément que les mujāhidīn soient des agents d’un des camps kāfir (particulièrement si les mujāhidīn combattent les deux camps et sont combattus par les deux camps). Les mujāhidīn qui combattaient les communistes russes n’étaient pas des agents américains, tout comme les guerres menées par les musulmans contre l’empire perse ne signifiaient pas forcément que les musulmans étaient des agents des romains! De plus, lorsqu’on analyse l’histoire contemporaine, on se rend compte que les apostats qui menaient des guerres nationalistes avaient toujours des relations au grand jour avec leurs alliés kāfir. Les véritables conspirations n’étaient pas secrètes, et invisibles pour le commun des mortels. Les Sahwah irakiennes ont ouvertement rencontré Bush, le régime irakien et les chefs Rāfidī [ndt: iraniens]. Les factions Sahwah « islamiques » d’Irak se sont battues ouvertement aux côtés des tribus Sahwah contre l’État Islamique, et ont été publiquement représentées politiquement sous l’égide des tawāghīt de la région. La Sahwah syrienne tient des réunions publiques au Qatar, en Turquie et en Arabie « Saoudite ». Les américains évoquent publiquement leur soutien à la Sahwah syrienne, et le soutien apporté à ses factions « islamiques » par les alliés des américains – le Qatar, la Turquie, et Āl Salūl. Et il y a longtemps de cela, les agents de la « Révolte Arabe » rencontraient ouvertement, en Europe, en Égypte, dans la péninsule arabique, à Shām [ndt: en Syrie] et en Irak, divers dirigeants croisés issus de l’empire britannique.

    6) Les conspirations de grande ampleur impliquent une très grande quantité de facteurs, qui ne peuvent être contrôlés que par Allah (ta’ālā). On peut citer comme exemple de ce type de conspiration celle selon laquelle les attaques du 11 septembre auraient été perpétrées par les américains eux-mêmes. Combien de membres du gouvernement croisé auraient dû être placés sous une surveillance permanente, pour empêcher que l’information sur ces attaques ne sorte avant leur exécution? Combien de bouches aurait-il fallu clore dans le monde entier pour empêcher qu’une telle conspiration ne soit révélée après qu’elle ait eu lieu? Combien d’autres sujets aurait-il fallu garder sous contrôle pour préserver la conspiration? On ne peut accepter une telle manière d’envisager cet événement qu’en sacrifiant le tawhīd [ndt: notion d’unicité de Dieu]. L’Amérique contrôle-t-elle autant de facteurs différents? L’attaque a eu lieu contre l’Amérique, et les théoriciens du complot prétendent que c’est l’Amérique elle-même qui l’a exécutée! Combien de dirigeants américains auraient-ils eu l’impression d’être coupables de « trahison » en ayant connaissance de la « conspiration », tout en gardant le silence? La réalité est évidente et il s’agit là de la vérité définitive – et elle est que ce sont les mujāhidīn, sous le commandement du Shaykh Usāmah (rahimahullāh), qui ont perpétré l’attaque bénie, et qui ont ainsi humilié l’Amérique comme elle ne l’avait jamais été auparavant.

    7) Le but des théories du complot est d’exagérer le pouvoir des kuffār, et les musulmans deviennent paralysés en analysant les événements actuels, et finissent par plus craindre les kuffār qu’ils ne craignent Allah (ta’ālā). Il s’agit d’une méthode pour détruire la tawakkul (dépendance) du musulman envers son Seigneur. Avec, le temps, il va pourtant finir par comprendre les versets suivants: {Annonce aux hypocrites qu’il y a pour eux un châtiment douloureux, ceux qui prennent pour alliés des mécréants au lieu des croyants, est-ce la puissance qu’ils recherchent auprès d’eux? (En vérité) la puissance appartient entièrement à Allah} [An-Nisā’: 138-139].

    À la lumière de tout ceci, il convient de réaliser la différence entre les divers partis rivaux des kuffār qui forment de véritables alliances – comme la coalition entre les croisés, les Safawī [ndt: les iraniens] et les Nusayrī – pour faire la guerre à l’État Islamique, et pour ainsi satisfaire leurs intérêts kāfir mutuels, et entre croire que les chrétiens, les rāfidah [ndt: déserteurs], les juifs et les apostats sont tous des membres cachés d’une même société secrète, d’un même parti politique occulte, ou d’une même théorie du complot grandiose, s’adorant tous les uns les autres, et feignant de s’être hostiles.

    Puisse Allah révéler les véritables conspirations des kuffār, et effacer des cœurs les théories du complot shirkī.

     

    La rhétorique de l'État Islamique pour contrer les théories du complot

    [Légende originale:] Les conséquences du raid béni sur les tours jumelles

     

    *Note: les extraits des versets du Coran sont tirés du site islam-fr.com


    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :